play user info fast-forward warning
Embed
Facebook
Twitter
730
vues
1
partager
Suivant

1997 : Reblochon, la fruitière des Bornes, Arbusigny

Archives INA - FR3
Le reblochon vient de décrocher la 4e place des ventes de fromages français. Un producteur artisanal d'Arbusigny nous explique l'engouement des consommateurs.
« Reblocher » c'est, en patois savoyard, pincer les pis de la vache une seconde fois. Mais d'où vient cette pratique, qui remonte au XIIIe siècle, dans les alpages de la vallée de Thônes en Haute-Savoie ? À l'époque, les propriétaires de terres possédaient un droit d'ociège sur les exploitants d'alpage, c'est-à-dire une redevance payée, une fois l'an, sur la quantité de lait produit en un jour par le troupeau. Au moment du contrôle, le fermier pratiquait une traite incomplète pour payer moins cher. Dès le départ du contrôleur, il procédait à une seconde traite. Le lait ainsi obtenu était très riche en crème, idéal pour en faire un fromage. Ainsi serait né, selon la tradition, le reblochon, un fromage à pâte pressée non cuite.
Le reblochon l'obtient l'AOC (devenue aujourd'hui AOP), la reconnaissance suprême pour un produit du terroir, en 1958. Deux types de reblochon sont ainsi reconnus par l'AOC : un reblochon de Savoie et un reblochon fermier.
En 1997, est créée l'Association des fromages traditionnels des Alpes savoyardes et la même année, le reblochon devient le 4e fromage le plus vendu en France comme s'en réjouit Laurent Capt, le jeune producteur interviewé dans ce reportage.
user
0 commentaire

Vous aimerez aussi

Populaires